Nos dossiers:

Imprimer

Toute la famille - le jeune


Un poulain naît toujours avec un système immunitaire insuffisamment développé. La mise en place de l’immunité se produira progressivement lorsque le poulain boira le lait maternel. Le colostrum, premier lait après la naissance, est indispensable à l’installation de l’immunité.
Le poulain qui n’aura pas eu la possibilité de se constituer un système immunitaire sera plus vulnérable aux infections et aux maladies. Il faut impérativement veiller à ce qu’il absorbe une quantité suffisante de lait maternel et, d’autre part, on contrôlera que le premier crottin (méconium) est éliminé facilement. Dans le cas d’un nouveau né dont il faut renforcer l’immunité: utilisez Immuforte Poudre.
Pour les poulains orphelins qui n’auront pas pu bénéficier de colostrum et pour lesquels on n’aura pas pu trouver de mère adoptive, il existe de bons produits de substitution, même si ceux-ci ne peuvent pas remplacer tout à fait le lait maternel. Il faut aussi aider le poulain en lui donnant une tétine, sa présence aura sur l’animal des conséquences plus importantes que vous ne l’imaginez.

Les diarrhées
Le poulain est facilement sujet à des diarrhées d’origines différentes:
*insuffisance de colostrum ou défaut d’ensemencement de la flore digestive (rappelez vous: le poulain consomme des crottins maternels qui lui procurent les souches de sa flore digestive), donnez alors: Biotics;
*virus, notamment le rota virus: Immuforte Poudre;
*bactéries, Salmonelles: maladie grave, nécessitant un traitement par le vétérinaire de toute urgence; Rodoccocus equi: infection du gros intestin avec complication de broncho-pneumonie;
*parasites, en particulier les strongles: veillez à respecter scrupuleusement les programmes de vermifugation de la poulinière avant et après l’accouchement;
*carence en sélénium dans le lait;
*diarrhée du 10e jour après la naissance: la théorie selon laquelle cette diarrhée est liée aux modifications hormonales de la jument lors du premier retour en chaleurs est de plus en plus souvent remise en question. On constate en effet le même passage diarrhéique sur des poulains élevés au biberon. Les causes sont incertaines: modification de la flore intestinale, variations du métabolisme, parasitisme? Si le poulain demeure éveillé, sans altération de l’état général et si sa diarrhée ne dure que quelques jours, il est conseillé de ne rien faire. On pourra toutefois, par sécurité, administrer Biotics.
Quelle que soit l’origine de la diarrhée, il faudra toujours s’assurer que le poulain tête régulièrement, afin de prévenir les risques de déshydratation.
Si le poulain est fébrile, abattu, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire.

Le sevrage
Un moment très délicat dans la vie du poulain, psychologiquement ainsi que physiquement. La tendance actuelle serait de sevrer de plus en plus précocément. Le mieux serait de sevrer entre le 5e et 6e mois lorsque la poulinière est pleine. Si ce n’est pas le cas, un poulain peut bien passer l’hiver avec sa mère. N’oubliez pas que, dans la nature, le poulain ne sera sevré qu’à l’approche de la prochaine naissance.
Au moment où le poulain doit se passer de sa mère, généralement au début de l’hiver, c’est à dire la saison la moins favorable, vous devrez veiller que l’alimentation lui apporte tout ce dont il a besoin. Le sevrage est un moment de stress que vous pouvez atténuer grâce à une cure de in the Pink Powder ou Symbiotonic. Surveillez également l’équilibre phosphocalcique: Phospho\'Cal s’ajoute à une nourriture de base mal équilibrée; il faut ajouter Iodamine Equine si la base alimentaire de votre poulain est constituée de céréales, sons et graines oléagineuses.

Un peu de diététique
La sécrétion de lait maternel est maximale entre le 2e et 3e mois. Au début du deuxième mois, il faut commencer à offrir une nourriture spéciale poulain, au début en petite quantité, puis en augmentant progressivement. Le poulain doit être indépendant de sa mère au moment de sevrage.
Faites attention avec des céréales, elles sont trop riches en amidon, le poulain ne les digère pas encore et surchargera son système digestif. De plus elles sont trop riches en énergie, phosphore et manquent de protéines de haute qualité. Mieux vaut donner une nourriture spéciale poulain de bonne qualité. Des carences la première année sont difficiles (voire impossibles) à rattraper plus tard.
Le mal est fait. Evitez également un surpoids: cela peut causer des troubles osseux, tendineux, ligamentaires et ensuite articulaires.
Le danger des carences et des excès:
*un déséquilibre phosphocalcique peut donner des problèmes de cartilage et osseux; un excès de calcium freine l’assimilation du phosphore, zinc, cuivre, iode etc.;
*carence en cuivre: ostéochondrose;
*carence en énergie: influence sur tout l’organisme, on le retrouve surtout au niveau musculaire; en excès il y a un effet négatif sur le développement squelettique;
*carence en graisses: troubles hormonaux, nerveux et articulaires; en excès: troubles digestifs et de croissance.
*carence en protéines de haute qualité (= acides aminés): troubles musculaires et osseux. En excès: surcharge du système digestif. Les deux acides aminés les plus importants pour les jeunes en croissance sont lysine et méthionine. Dans l’herbe et le fourrage il n’y en a pas suffisamment.
*carences en vitamines en général: ralentissement de croissance, poils ternes, boiteries, manque d’appétit, santé fragile etc. Il y a tout intérêt à donner à votre poulain une nourriture équilibrée.

Voir tous les produits associés au dossier
Nous contacter | Catalogue | Nouvelles
equinatura.com ©2006 Joke Elfring