Nos dossiers:

Imprimer

L'appareil locomoteur - les muscles - vit. E, sélénium & lysine


La vitamine E est un antioxydant très important. Elle protège les acides gras de la paroi cellulaire contre les attaques des radicaux libres garantissant ainsi l’intégrité fonctionnelle de la cellule. De plus, la vitamine E joue un rôle important dans la circulation sanguine en général et dans le métabolisme des muscles en particulier. Elle agit comme dilatateur des vaisseaux, optimisant ainsi la distribution tissulaire de l’oxygène.
Elle renforce la structure des muscles et elle diminue leur besoin en oxygène, elle participe au bon fonctionnement des échanges gazeux au niveau des poumons et renforce l’immunité.
La vitamine E modère l’inflammation ou l’irritation en cas de problème musculaire et articulaire. Elle protège les fibres musculaires contre les dommages causés par les substances toxiques formées lors d’un effort trop intense.
L’administration de vitamine E est également préconisée en cas de troubles de la fertilité, en particulier chez l’étalon.
L’action de la vitamine E est renforcée par le sélénium qui est également un antioxydant très puissant. Il protège les membranes cellulaires, en particulier celles des globules rouges et les muscles, contre les effets des radicaux libres.
Le sélénium est important pour la croissance, la fertilité et pour une fonction musculaire optimale. Quand la vitamine E élimine les radicaux libres, le sélénium prévient plutôt leur développement.
La lysine, un des acides aminés le plus important est nécessaire pour le développement musculaire, mais également pour l’entretien et la réparation des tissus: collagène, cartilage, et elle joue un rôle important dans le système immunitaire et l’absorption de calcium. Son action se manifeste en présence de vitamine C.

Les besoins
Les chevaux de sport, d’endurance, les juments gestantes, les poulains et chevaux en croissance ont des besoins accrus en vitamine E et sélénium. Les autres catégories de chevaux sont rarement carencés. On trouve la vitamine E dans l’herbe, les algues et le fenugrec. Les quantités recommandées sont: 1800-2500 mg/jour de vitamine E et 2,5 mg/jour de sélénium. Il est important de savoir si la nourriture que le cheval reçoit contient les quantités correctes de sélénium et de lysine.
Un excès en vitamine E ne semble pas poser trop de problèmes, mais veillez à ne pas dépasser la dose de 2,5 mg/jour de sélénium. En cas d’excès, vous risquez d’être confronté à des diarrhées, coliques, troubles pulmonaires ou hypersudation.

Quels apports et dans quelles circonstances?
Vit.E: entretien des muscles, antioxydant; quand la quantité de sélénium et lysine apportée par la nourriture est satisfaisante ou en cas d’apport d’autres suppléments.
Vit.E + sélénium: quand l’apport de lysine est correct du fait de l’alimentation ou de la présence de suppléments.
Vit.E, sélénium & lysine: chevaux de sport, quand les apports alimentaires sont insuffisants ou quand une carence en sélénium au niveau des sols est révélée.

Voir tous les produits associés au dossier
Nous contacter | Catalogue | Nouvelles
equinatura.com ©2006 Joke Elfring