Nos dossiers:

Imprimer

Du bout du nez à la pointe des oreilles - en général


Les oreilles
Votre cheval a toujours bien supporté qu’on lui touche les oreilles, maintenant il refuse tout contact dans cette zone: faites-le examiner par votre vétérinaire.
Si celui-ci ne met rien en évidence (otite), il sera peut être utile de faire appel à un vétérinaire-ostéopathe.
Un certain nombre de chevaux présentent de petites élevures, des mouchetures, à l’intérieur du pavillon auriculaire; ces lésions sont dues à des réactions aux piqûres de petits moucherons.
Massez l’intérieur de l’oreille avec un peu de Equi’baume Tea Tree; l’odeur du produit éloignera les insectes et le Tea Tree désinfectera les plaies. Laissez au cheval le plus possible des poils à l’intérieur des oreilles, cela protège contre les saletés, mais aussi contre l’excès de bruit.

Les yeux
Beaucoup de chevaux extériorisent, surtout en été, une fragilité des yeux. Un larmoiement peut être visible, il peut être suivi de réactions inflammatoires.
Dans ce cas, appliquer des compresses imbibées de sérum physiologique (à se procurer en pharmacie) ou d’une décoction de camomille (biologique de préférence). La Lotion pour les yeux et les naseaux est un nettoyant antiseptique pour les yeux et le nez, 100% naturel, que vous pouvez appliquer sur les zones à nettoyer, également dans les yeux.

Pensez à la prévention grâce au Supermask %Masques Anti-mouches% , qui protègera des mouches, de la poussière et des excès des rayons ultraviolets.
En cas d’écoulement purulent ou de lésions des paupières ou des conjonctives, consultez votre vétérinaire.

Les naseaux
Lorsque les naseaux de votre cheval sont enflés, douloureux, suintants, consultez votre vétérinaire. Les chevaux à peau dépigmentée sont sensibles aux coups de soleil: photodermatose.
On constate une peau rouge, douloureuse, croûteuse et sous les croûtes ça suinte ou ça saigne.
Mieux vaut prévenir que guérir: appliquer Protect\' Sun ou Aloe Vera Gel, éviter l’exposition aux rayons solaires et l’administration de certaines plantes comme le mille-pertuis (hypericum), certaines luzernes, certains trèfles, certains médicaments qui provoquent une plus grande sensibilité aux rayons solaires (photosensibilisation).
Si toutefois vous constatez des brûlures, des excoriations, nettoyez avec du sérum physiologique, ensuite vous pouvez appliquer Equi’baume Tea Tree directement sur les lésions.

Les muqueuses nasales sont parfois irritées: environnement poussiéreux, infections des voies respiratoires supérieures, qui peut se traduire par un écoulement nasal, des ébrouements.
Ce type de réactions se remarque chez un certain nombre de chevaux au cours de printemps et de l’automne.
Ces signes disparaissent spontanément en général, cependant veillez à ce que les écoulements demeurent fluides et limpides. Si le jetage change de couleur, devient épais, il peut s’agir d’une infection bactérienne... c’est du ressort du vétérinaire.
Un écoulement nasal unilatéral persistant peut être un signe de sinusite; consultez alors votre vétérinaire.

Surtout laissez au cheval des poils au bout du nez, ils ont plus d’importance pour lui que vous ne croyez. Il ne voit pas le bout de son nez, mais il palpe tout avec ses poils.

La bouche
Faites contrôler les dents de votre cheval par un dentiste vétérinaire tous les ans. Des anomalies dentaires peuvent avoir des conséquences sérieuses.
Pensez alors à renforcer votre animal grâce à des probiotiques (Biotics) et des antioxydants (D-Tox).
Pour les blessures dues au mors, vous pouvez utiliser Equi’baume Tea Tree, même si la plaie se trouve dans la bouche!

Encensement
Les mouvements de tête verticaux, parfois latéraux, accompagnés de gestes de frottement du nez sur le sol ou sur les membres ainsi que de reniflements et de mouvements de la lèvre supérieure se remarquent fréquemment, il ne s’agit ni de ‘tic” ni de “vice d’écurie”. Ces mouvements s’aggravent pendant le travail, surtout au trot et au galop
Les causes ne sont pas bien connues mais il est notable que ces manifestations débutent souvent au printemps, aussi chez des chevaux qui n’ont jamais eu ces problèmes. Dans la plupart des cas, l’encensement s’arrête en automne, mais malheureusement il y a de plus en plus de chevaux qui continuent toute l’année.

On pense à des réactions d’hypersensibilité: soleil (rhinite), pollens, une baisse d’immunité, mais aussi à des troubles nerveux (stress), dentaires, hépatiques, des blocages au niveau du dos (contrôlez votre selle!) ou de l’articulation entre le crâne et la première cervicale, le matériel du mors et parfois des réactions aux comportements du cavalier.
Les dernières recherches montrent une hypersensibilité d’un nerf crânien (N. Trigeminus) et au moins 60 causes qui peuvent irriter ce nerf, entre autre le blocage de la première cervicale et un virus (EHV). Ce virus est toujours présent, mais devient actif lors d’une baisse d’immunité du cheval.

Alors, si vous avez un cheval qui présente un problème d’encensement, vous pouvez déjà faire trois choses:
*montrer le cheval à un vétérinaire-ostéopathe et un vétérinaire-dentiste;
*augmenter sa résistance avec une cure d'Equi’drink Drainage, associée à une cure de Biotics, deux fois par an et entre les cures administrer régulièrement Equi’drink Immunotonic ou Iodamine Equine;
*en cas de sensibilité au soleil, penser au Supermask %Masques Anti-mouches% et maintenez le cheval à l’ombre.


Voir tous les produits associés au dossier
Nous contacter | Catalogue | Nouvelles
equinatura.com ©2006 Joke Elfring