Nos dossiers:

Imprimer

La digestion - ulcères gastriques


Des travaux récents ont montré qu’un nombre de chevaux et poulains nettement supérieur à ce que l’on pensait souffre d’ulcères gastriques:

*plus de 90% des chevaux de course;
*presque 60% des chevaux d’autres sports;
*60% des poulains, en particulier au cours des premiers mois de la vie;
*de plus, il faut savoir que 50% des chevaux porteurs d'ulcères ne présentent aucun symptôme visible.
C’est pour cela que de plus en plus de nos clients donnent GastriAid en prévention, particulièrement aux jeunes chevaux, qui commencent à travailler et à sortir en compétition.
En dose d’entretien, on peut administrer GastriAid en permanence, sans interruption.

Les ulcères gastriques sont considérés comme un problème majeur, en particulier dans le domaine sportif. Les signes ne sont pas toujours spécifiques; le cheval peut être fatigué, il peut maigrir et les performances seront diminuées.

Estomac vide
L’estomac produit de l’acide en permanence, 24 heures sur 24. En mangeant, le cheval sécrète de la salive qui contient un taux élevé de bicarbonate de sodium, ce qui neutralise pour une partie l’acidité gastrique. Entre les repas, quand le cheval n’a rien à mastiquer, il n’y a plus suffisamment de salive pour neutraliser l’acidité qui peut augmenter et attaquer la muqueuse gastrique. Phénomène qui peut s’intensifier au cours du travail. Le cheval a visiblement mal, en particulier lors d'efforts à l'obstacle, et ne récupère pas correctement. Lorsque le cheval est au pré et broute toute la journée, l’acidité est neutralisée en fur et à mesure. Ces chevaux ne présentent pratiquement jamais d’ulcères.

Causes
Parmi les causes d’ulcère gastrique on trouvera:
* stress lié à l’entraînement et aux compétitions;
* excès alimentaires; nourriture trop concentrée: stimulant l’acidité gastrique;
* repas irréguliers, intervalles entre les repas trop longs et manque d'un foin de bonne qualité en libre service;
* toutes les causes de stress en général, qui ont un effet négatif sur la couche muqueuse protectrice de l’estomac;
* vie en claustration, en box;
* sans oublier les baisses d’appétit en cas de maladies et les effets néfastes des traitements par les AINS et les vermifuges chimiques.

Symptômes et solutions
Les symptômes sont souvent flous: appétit capricieux, condition et poil tristes, bâillement fréquents, hyper salivation, haleine fétide, raideurs, tympanisme, parfois coliques, irritabilité au sanglage.
Dans ces cas, penser aux ulcères gastriques. Le diagnostic sera confirmé par le vétérinaire, si nécessaire à l’aide d’une endoscopie. Un certain nombre de produits contribuent à neutraliser l’acidité et à favoriser une bonne digestion gastrique. Mais avant tout on veillera à procurer au cheval des conditions favorables:
* nourriture distribuée de façon régulière;
* fourrage abondant et de qualité: le cheval mâche beaucoup plus le foin que toute autre nourriture et produit alors beaucoup plus de salive (voir également la digestion - en général);
* pâturage autant que possible;
* éviter les transports longs et fréquents;
* assurer des périodes de repos sans compétition;
* reprise de l’entraînement de façon progressive et calme en évitant toute cause de stress;
* surveillance de l’animal qui sera facilement sujet aux récidives.
Des recherches récentes suggèrent que de nombreux chevaux commencent un tic à l’appui ou un tic avec aérophagie car ils souffrent d’acidité gastrique. Par le processus du tic, ils stimulent la production de salive ce qui a un effet apaisant. Si votre cheval commence à manifester un tic, donnez lui Thrive ou GastriAid avant qu’il ne devienne dépendant de ses endorphines (le tic conduit également à la production d’endorphines). Iodamine Equine contient un pourcentage élevé d’éleuthérocoque (feuille du Ginseng), ce qui se traduit par une action cicatrisante et préventive sur les ulcères gastriques du cheval et du poulain.
GastriVet est recommandé pour les chevaux de compétition et ceux qui sont prédisposés aux ulcères.

Poulains
Chez les nouveaux nés dont l’alimentation ne contient pas encore de fibres, les muqueuses digestives sont très fines: celles ci sont facilement attaquées par la production d’acide gastrique qui démarre entre 1 à 2 semaines d’âge.
La plupart des poulains n’extériorisent pas de signes et, passé 60 jours, les symptômes ont disparu. Chez certains poulains les signes sont nettement visibles: appétit capricieux, hyper salivation, ils se couchent souvent sur le dos, leur poil est piqué, terne, ils présentent des ballonnements de l’abdomen et une mauvaise croissance. Coliques et diarrhées sont parfois observées. Dans ce cas vous pouvez avoir recours au Biotics.

Voir tous les produits associés au dossier
Nous contacter | Catalogue | Nouvelles
equinatura.com ©2006 Joke Elfring